Horloges

Sous Louis XIV, le Roi Soleil, il fallait régler les horloges publiques "selon le cours du soleil".  Premier régulateur du temps, dans les sociétés anciennes, le cadran solaire, fut un compagnon loyal pour l'horloge mécanique, en l'aidant à se développer. Mais cette dernière abandonna son maître… trop silencieux.
Ces premiers appareils "mécaniques", utilisés dans les églises sont dites « horloges monumentales ». Afin de décompter le temps, elles utilisent comme "moteur" une grosse pierre fixée au bout d'une corde enroulée sur un cylindre. Si on peut faire état d’une chronologie afin de nous situer en Sarthe, on adoptera, Paris 1370, Angers 1384, Poitiers 1387.

 

Horloge cathedrale


Pour la Sarthe : dès 1474 il existait une horloge en la cathédrale du Mans, puisqu'on donne 12 livres à Gervaise Lambert
"atrempeur de l'horloge de Saint-Julien".
  La deuxième fut l'horloge astronomique installée en 1507 par le Cardinal de Luxembourg dans la chapelle Saint-Jean-Baptiste.